Clinique
Lambert

Movember : voyage au cœur d’une prostate (géante…)

Article le

Pour Movember, la Clinique Lambert a organisé une journée de prévention pour mobiliser le public contre les maladies masculines, et plus particulièrement le cancer de la prostate.

Movember : voyage au cœur d’une prostate (géante…)

Pour Movember, la Clinique Lambert a organisé une journée de prévention pour mobiliser le public contre les maladies masculines, et plus particulièrement le cancer de la prostate. Au programme : des ateliers (yoga du rire, shiatsu, diététique, etc.) et des chirurgiens hyper disponibles, du dépistage et la visite d’une prostate géante.

Pour Movember, Laurence Gilles, Directrice des soins et cadre maternité, aurait simplement pu demander au personnel de la clinique de porter une moustache – l’emblème de la mobilisation. Mais c’est mal connaître Laurence Gilles. “J’avais envie d’organiser cette opération depuis quelques années déjà… On connaît bien Octobre Rose, ou encore Mars Bleu, mais très peu d’établissements se sont mobilisés pour la prévention du cancer de la prostate, alors j’ai voulu innover au niveau de la clinique.” 

Laurence en a alors parlé avec un urologue, qui en a parlé avec ses collègues, qui lui ont permis de mettre la main sur la pièce centrale de la demi-journée organisée le mercredi 21 novembre dernier, de 14h à 18h. “J’ai contacté le laboratoire qui avait construit une prostate gonflable géante, déjà étrennée durant le Prostate Tour en 2016, se souvient Laurence Gilles. Installée devant la clinique, on ne pouvait pas la louper, avec ses 3 m de haut et 5 m de long ! L’enjeu de telles dimensions ? C’est que l’on peut la visiter ! Ainsi, le 21 novembre, avec un urologue, les visiteurs et les patients ont pu se promener dedans, découvrir ce qu’il y a à l’intérieur, pointer les particularités générées par la maladie…” Des séances de dépistage des antigènes prostatiques spécifiques (PSA), des échographies et des entretiens avec le chirurgien étaient également proposés, gratuitement.   

Jean Hin et les équipes de la Clinique LambertEn marge de cette visite atypique, la clinique avait organisé une séance de dédicaces d’une bande-dessinée appelée Délicate Prostate, par l’auteur Jean Hin, qui traite de manière humoristique les problèmes sexuels, ou encore comment expliquer à ses enfants qu’on est atteint d’un cancer.

Enfin, toute une série d’ateliers ont agrémenté la demi-journée de prévention :

  • Atelier yoga du rire, une nouvelle pratique thérapeutique ;
  • Atelier shiatsu ;
  • Atelier photobooth ;
  • Atelier diététique : avec des conseils diététiques, des recettes de cuisine à base de choux, de brocolis et sur toutes les huiles… Le stand a eu beaucoup de succès, près d’une centaine de personnes s’y sont arrêtées. ;
  • Atelier socio-esthéticienne : un tirage au sort a été organisé, avec des modelages de mains et du visage, des trousses, à gagner ;
  • Atelier détente avec coloriage, dans une dynamique d’art thérapie. “Une psychologue avait amené tout un tas de moustaches à colorier. Chaque personne est ensuite allée coller sa moustache sur une plus grosse accrochée au mur.” 

Les équipes mobilisées pour MovemberAfin de toucher le plus de monde possible, Laurence Gilles n’a pas ménagé ses efforts non plus. “J’ai fait des démarches auprès de la mairie, pour demander l’autorisation de distribuer des tracts au marché ou dans les boîtes aux lettres. Nous avons également eu un article dans le journal de la Garenne, et dans le Parisien. Ensuite, nous avons fait un mailing à tous les médecins généralistes avec l’affiche de l’événement, pour qu’ils puissent l’afficher dans leur cabinet. Le chirurgien François Saporta est intervenu sur la radio Vivre FM… bref, l’information a circulé !”. 

Et les retours sont excellents. Les activités ludiques, la disponibilité des 3 urologues – Dr Saporta, Dr Perreaud, et Dr Bohin –, le dépistage gratuit… autant d’offres qui ont su mobiliser et parler au public. “Tous les partenaires de la clinique ont joué le jeu, c’était très convivial, très dynamique, se félicite Laurence Gilles. La prévention est un moyen de faire vivre les cliniques, j’ai hâte de recommencer.

Article précédent

Retour sur la journée MARS BLEU à la Clinique Lambert

Nous remercions toutes les équipes pour leur participation à notre journée Mars bleu qui s’est déroulée le 16 mars dans le hall de la clinique et grâce à qui...

Article suivant

Ramsay, le chatbot prévention santé

Pour adopter les bons comportements en matière de prévention santé, laissez-vous guider par Ramsay et demandez-lui de vous accompagner.